• ne s'aimer que la nuit

    Emmanuel Moire



    Je te vois, je te vois mais nous sommes deux étrangers. 
    Tu me vois, tu me vois et c'est comme si on parlait. 
    Je demande, je demande ton prénom, aux invités. 
    Je m'avance, je m'avance et nos mains peuvent se toucher. 
    Elles se touchent avant de se lâcher 
    Et nos bouchent ne font que regarder 
    On attend, on attend tout à l'heure... 

    On pourrait faire l'amour 
    Mais l'amour c'est fait de quoi ? 
    On peut se faire la cour 
    Et finir chez toi, chez moi 
    Tu pourrais même, dire que tu m'aimes 
    On peut aussi 
    Ne s'aimer que la nuit 

    Tu me dis, tu me dis que dehors, on peut parler. 
    Je te suis, je te suis c'est d'accord, pour t'embrasser 


    On s'embrasse avant de s'enlacer. 
    On s'enlace avant de continuer. 
    Maintenant, maintenant que c'est l'heure. 

    On pourrait faire l'amour 
    Mais l'amour c'est fait de quoi ? 
    On peut se faire la cour 
    Et finir chez toi, chez moi 
    Tu pourrais même, dire que tu m'aimes 
    On peut aussi 
    Ne s'aimer que la nuit 

    Laissons faire le jour 
    il nous dira en retour 
    Après la nuit 
    Si c'est de l'amour 
    Si c'est bien de notre tour 
    Après la nuit 

    Tu es là, je suis là et nous sommes, deux étrangers 
    Deux étrangers... 

    On pourrait faire l'amour 
    Mais l'amour c'est fait de quoi ? 
    On peut se faire la cour 
    Et finir chez toi, chez moi 
    Tu pourrais même, dire que tu m'aimes 
    On peut aussi 
    Ne s'aimer que la nuit 
    Image associée

    « nouveautèils s'aiment »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :